đŸ‡«đŸ‡· Potager 2019 – rĂ©trospective

J’ai continuĂ© Ă  installer mon potager Ă  l’entrĂ©e oĂč l’ensoleillement est optimal et oĂč Vincent m’a mis un arrosage en place. Car mĂȘme en permaculture, en plein soleil, dans notre Alsace Ă©tant si sĂšche et si ensoleillĂ©e en Ă©tĂ©, les lĂ©gumes ne survivraient pas bien longtemps. Cet emplacement prĂ©sente aussi l’avantage d’une grande proximitĂ© avec la maison : il me suffit de sortir par la porte fenĂȘtre du salon et j’ai dĂ©jĂ  des carrĂ©s potagers en face de moi pour la cueillette.

Les grands bacs noirs de permaculture – remplis selon le principe de la Hugelkultur avec du bois au fond pour garder l’humiditĂ© et crĂ©er des mycorizes – ont un rendement assez incroyable. Voyez donc la taille du tournesol et de la forĂȘt de tomates ! Et les courgettes monstrueuses…

J’ai dĂ©plantĂ© la multitude de rejets spontanĂ©s du compost et les ai mis dans des pots. Mais pourquoi au juste dans des pots ?! Parce que la terre de la pente n’a pas permis la pousse cette annĂ©e.

J’ai aussi rencontrĂ© quelques alĂ©as : les jeunes pieds de pastĂšques & melons se sont fait bouffer (eh oui, les animaux bouffent, c’est le terme consacrĂ© !) par ces satanĂ©es limaces. Et par 2 fois. Il n’y en aura pas cette annĂ©e. Quant aux concombres, ils ne veulent pas pousser. Par consĂ©quent, l’espace pentu, si verdoyant l’an dernier (voir photo du bas) ne donne rien du tout. La terre y est trop mauvaise et il n’y a vraisemblablement pas assez de nutriments. Les quelques uns qui y Ă©taient l’an dernier ont du ĂȘtre Ă©puisĂ©s par l’unique culture prĂ©cĂ©dente. Ne nous voilons pas la face : c’est de la terre de remblai. Il n’y a aucun espoir si l’on ne prend pas les choses en main.

Cet espace aura vocation Ă  ĂȘtre transformĂ© en potager Ă  terrasse, en permaculture aussi. Avec Vincent, on a dĂ©jĂ  des idĂ©es. Si c’est moi le jardinier en chef, lui, c’est le maĂźtre du gros oeuvre 🙂

J’ai agrandi le nombre de bacs et de plantes – une partie n’est pas visible sur la photo, comme le carrĂ© potager de pommes de terre – et il faudra agrandir encore un peu. Je peine Ă  trouver de la place pour mes lĂ©gumes d’hiver dont la mise en place se fait en juillet / aoĂ»t. Toutefois, je suis le conseil de mes livres de jardinage, Ă  savoir l’agrandissement progressif pour trouver la taille optimale sans ĂȘtre dans le trop grand.

Les bacs de permaculture ont un fort rendement.
rejets de tomates mis en pots – la terre de la butte les laissant chĂ©tifs et rachitiques : trop caillouteux, trop pauvre.
3 grands carrés potagers et des pots avec des tomates repiquées.
Potager d’accueil – aoĂ»t 2018 – soit un mois aprĂšs la mise en place des carrĂ©s potagers.
Il y a un an -> Potager jardin d’accueil : fin septembre 2018. LĂ©gumes d’hiver en place

Laisser un commentaire