🇫🇷 L’avoine c’est gĂ©nial : Cookies Ă  l’avoine / 🇩🇪Haferkekse sind der Hammer

🇫🇷 Lorsque j’Ă©tais enfant, les flocons d’avoine Ă©taient synonyme pour moi de mauvais goĂ»t culinaire, ou plutĂ´t de mauvais goĂ»t tout court. Cela venait simplement du fait que je ne les connaissais qu’en version « soupe Ă©paisse infâme » que l’on me servait systĂ©matiquement lorsque j’Ă©tais malade, plus prĂ©cisĂ©ment atteinte de gastro. Dans ces moments-lĂ , on n’a que peu ou prou faim… L’idĂ©e seule de manger semble la mauvaise idĂ©e du siècle dans ces moments. Donc, inĂ©luctablement, cet aliment a longtemps Ă©tĂ© associĂ© pour moi Ă  un « no go culinaire ».

🇩🇪 Als ich Kind war, gehörten Haferflocken für mich zur Kategorie : « das krieg ich nicht runter, Hilfe!!! » Naja, lässt sich vielleicht dadurch erklären, dass man es mit mir gut meinte: hatte ich die Darmgrippe erwischt (oder sie mich), bekam ich eine dicke Haferflockensuppe. Und das, obwohl ich nur beim Gedanken « Essen » schon würgen musste. So konnte es nicht anders werden : Haferflocken waren damals für mich ein « kulinarisches NoGo » und ich wollte dann auch nie mehr davon irgendwas hören.

🇫🇷 Or l’avoine, c’est bon, surtout quand ce n’est PAS en soupe ! Quelle a Ă©tĂ© ma surprise de redĂ©couvrir cet aliment cette annĂ©e, en passant au zĂ©ro dĂ©chets. J’ai commencĂ© par dĂ©couvrir les mueslis et puis eu envie de les faire moi-mĂŞme. Et par curiositĂ©, j’ai cherchĂ© d’autres recettes. Et j’en ai trouvĂ© un florilège !

🇩🇪Aber eigentlich sind Haferflocken der Hammer. Das habe ich erst dieses Jahr entdeckt – mit 37 wurde auch höchste Zeit ! Naja, als wir anfingen mĂĽllfrei einzukaufen, habe ich auch Lust bekommen, mein SchokomĂĽsli selbst zu machen. Und als ich mich stundenlang im Pinterest-Vortex verlor, wurde mir schnell klar, dass Haferflocken echt was drauf haben.

🇫🇷 Ne nous en cachons pas, il y a une vĂ©ritable mode autour de l’avoine dans le domaine du « healthy  » (comment, c’est plus en vogue que de dire « bon pour la santĂ©?!)… Surtout Outre-Rhin : les flocons d’avoine appelĂ©s « Haferflocken » ont les ventes qui dĂ©collent lorsque sur le paquet est mentionnĂ© en anglais « healthy oat meals »… Tiens donc… oh, le prix a flambĂ© par la mĂŞme occasion ?

🇩🇪 Zur Zeit, gibt es eine regelrechte Haferflockenmode, ein echtes « Superfood ». Wenn man Haferflocken sagt, denken viele: « Spiesseressen ». Wird es als « Oat Meal » verkauft, klingt es voll modisch und noch « healthy » dazu, wie das Modewort heisst. Seid auf der Hut, der Preis geht dann mit solchen Labels voll bergauf.

Das Rezept auf Deutsch findet ihr hier :

https://www.welovedenmark.de/leckere-haferkekse-einfach-und-schnell-gemacht/

Ich verwende keine Backhefe sondern Natron und eventuell etwas Zitronensaft dazu. Das Rezept ist fantastisch und geht ruck zuck !

🇫🇷 Allons, venons-en Ă  nos moutons … la recette des dĂ©licieux cookies aux flocons d’avoine. Oui, oui, comme ceux d’Ikea, mais en fait maison.

C’est Ă  nouveau une recette très rapide Ă  faire (et très vite engloutie). Je l’ai trouvĂ©e via Pinterest sur le site « welovedenmark.de », site en allemand. Voici donc la recette. J’ai changĂ© deux choses :

  • j’ai utilisĂ© des noisettes en poudre en lieu et place des amandes, car je n’avais que cela sous la main.
  • Je n’utilise plus de levure chimique, mais du bicarbonate alimentaire avec quelques gouttes de jus de citron.
  • 125 gr de beurre
  • 125 gramme de sucre
  • un peu de poudre de vanille (ou sucre vanillĂ©)
  • 1 pincĂ©e de sel.
  • 1 oeuf
  • 75 gr de noisettes ou d’amandes moulues, selon vos stocks
  • 100 gr de flocons d’avoines fin
  • 1 cc de bicarbonate (ou 1 cuillère Ă  soupe de levure chimique)
  • 5 g de cannelle
  • facultatif : du chocolat noir pour du glaçage

Préchauffer le four à 190 °

MĂ©langer le beurre, le sucre. Puis rajouter vanille, sel et oeuf et mĂ©langer le tout jusqu’Ă  obtenir un mĂ©lange homogène.

Ajouter les noisettes (ou amandes) en poudre, les flocons d’avoine, la farine, la cannelle, le bicarbonate et quelques gouttes de citron (ou la levure chimique).

Bien mélanger.

Beurrer une plaque ou y déposer une feuille de cuisson réutilisable.

Y dĂ©poser, Ă  l’aide d’une petite cuillère, des petits tas en laissant assez d’espace pour qu’ils puissent s’Ă©taler sans se toucher Ă  la cuisson.

Enfourner à mi-hauteur et faire cuire 10 à 12 minutes. La recette initiale mentionnait de bien surveiller la cuisson et de la stopper dès que les bords dorent. Ce petit four ne doit pas intégralement dorer, sinon il est trop sec. Les bords sont le bon indicateur.

Gourmandise facultative : une fois les biscuits refroidis, les recouvrir de chocolat noir (ou au lait). Conserver les petits fours dans une boîte en fer blanc / métal, comme les Bredele de Noël

Alors, encore persuadĂ©s que l’avoine, c’est ringard?

Laisser un commentaire