🇫🇷 Bilan Fêtes Zéro déchet

Depuis près d’un an, nos familles et amis sont au courant de notre dĂ©marche zĂ©ro dĂ©chet. La plupart de nos amis et connaissance se sentent aussi concernĂ©s par le sujet et chacun fait ce qu’il peut comme il peut.

Voici donc notre bilan :

La nourriture

Pour le 24 au soir, nous avons Ă©tĂ© invitĂ©s chez nos beaux-parents. La coutume est que chacun participe en apportant une partie du repas et traditionnellement, nous nous chargeons de l’apĂ©ro. Cette annĂ©e, Ă©tant donnĂ© que nous avons fait la plupart des cadeaux nous mĂŞmes – j’ai terminĂ© le dernier le 24 dĂ©cembre Ă  midi, nous avons eu moins de temps pour cuisiner : il faut faire des choix 🙂

Nous avons donc commandĂ© le pain surprise au boulanger du village (hyper local) qui les fait lui-mĂŞme. Concession, le pain surprise a Ă©tĂ© rĂ©cupĂ©rĂ© emballĂ© dans un papier transparent avec de jolis rubans. Je n’ai pas pensĂ© ni voulu embĂŞter la boulangère qui, lorsqu’elle les a remis a mon mari, a soulignĂ© Ă  quel point elle s’Ă©tait appliquĂ©e pour ces fameux rubans – rubans que nous avons donc gardĂ©s finalement.

Autre concession, un paquet de Curly pour l’apĂ©ro car beau-papa en raffole… et un pot de ricotta pour que je puisse faire la tarte salĂ©e aux champis du Nouvel An. Donc quelques emballages au final, alors que le reste de l’annĂ©e, nous n’en avons pas gĂ©nĂ©rĂ©s depuis des mois.

Les boissons ont quant Ă  elles Ă©tĂ© achetĂ©es dans des bouteilles en verre tant pour les jus de fruits que pour le vin chaud, ultra local pour l’occasion (vignoble Ă  moins de 12 km, cĂ´tĂ© allemand, sur le Kaiserstuhl, ancien volcan, sisi!) et le crĂ©mant d’Alsace du patelin de mon frère.

Nous avons fait pas mal de route entre les diffĂ©rents membres de la famille et groupes d’amis. De beaux moments partagĂ©s, forts fatiguĂ©s une fois les fĂŞtes finies… Près d’une semaine non stop. Mais la joie d’avoir vu les proches.

Pour notre nouvel an et 20 ans avec mon amoureux par la mĂŞme occasion, nous avions fait des toasts sur baguette fraĂ®che (tartinade pot en verre), une quiche aux champis / ricotta Ă  la pâte brisĂ©e maison, un sorbet orange maison avec oranges pressĂ©es et des roses des sables (maison aussi). L’ensemble du repas n’Ă©tait pas très compliquĂ©, mais la tarte aux champis m’a demandĂ© plus de temps que je n’imaginais. Je la ferai Ă  nouveau, elle Ă©tait dĂ©licieuse.

Les cadeaux.

Cadeaux prêts à être chargés dans le coffre.

Comme dit, il y a beaucoup de cadeaux fait main : cousus par mes soins ou fabriquĂ©s en bois par Vincent qui a rĂ©alisĂ© des boĂ®tes pour ranger des serviettes de tables que j’ai cousues. Nous avons essentiellement offert des kits zĂ©ro dĂ©chets aux beaux-frères, belles soeurs et parents du cĂ´tĂ© de mon mari et plutĂ´t des paniers gourmands de mon cĂ´tĂ© aux adultes (liqueurs locales, fromages de la ferme du village d’Ă  cĂ´tĂ©, gourmandises faites maison).

Ce qui nous a touchĂ©, c’est que dans la famille de mon mari ainsi que de la part de mon frère et de sa chĂ©rie, on a vu des efforts du cĂ´tĂ© des emballages ou des choses offertes : des emballages en tissu, en journal, en jolie boĂ®te rĂ©cup. Des bonnes choses Ă  manger, Ă  boire, des cadeaux qui durent dans le temps, des places de cinĂ©… Des efforts pour ne pas suremballer.

Et puis il y a eu cette belle discussion avec Christine : on adore les jeux de sociĂ©tĂ©, mais on pourrait aussi les prendre en occasion – surtout quand tu dĂ©balles et que chaque pièce est suremballĂ©e (grrr).

Et pour les enfants ? Ils ont eu leur playmos ou lĂ©gos ou joujoux souhaitĂ©s. Comme dĂ©jĂ  Ă©voquĂ©, pour notre Julia si engagĂ©e dans la protection de l’environnement et qui fait tellement d’efforts, je crois que lĂ , ça ne passerait pas. Par contre, elle est d’accord pour des jeux d’occasion en bon Ă©tat. Et de notre cĂ´tĂ©, on lui a fait un très beau cadeau (son camion pompier) et non plus une avalanche comme par le passĂ©.

Et dans notre poubelle ?

Et bien dans notre poubelle il y a tout de mĂŞme quelques petits dĂ©chets : ces petits plastiques liĂ©s Ă  l’emballage individuel des playmos / lĂ©gos / jeux de sociĂ©tĂ© qui vont ĂŞtre des jeux durables au final car de qualitĂ©. Un pot de ricotta, un sachet curly et un papier transparent du pain surprise laissĂ© chez les beaux parents. Et aussi certaines chutes de tissu et surtout de plein de chutes de fils dont je ne peux pas faire grand chose – mĂŞme si je m’y essaie tout de mĂŞme, notamment pour rembourrer les pâtisseries en feutrine.

Et il y a aussi ces suremballages de chocolats type ferrero qu’on a reçu et qu’on mangera tout de mĂŞme – mais que de mon cĂ´tĂ©, je me refuse d’acheter ou d’offrir.

Comme dĂ©jĂ  Ă©voquĂ©, nous n’imposons pas notre mode de vie aux autres. La plupart du temps, la curiositĂ© fait que l’on nous pose des questions, qu’il y ait Ă©change ou dialogue.

Chacun Ă  son rythme…

Laisser un commentaire