Site icon La petite école de Caroline – cours particuliers langues et loisirs

🇫🇷 Bilan Pâques zéro déchet

Cette année, confinement oblige, nous avons fêté Pâques juste tous les 3, à la maison. Pas de repas en famille, pas de longs trajets d’une famille à l’autre.

Côté friandises

Julia préfère les petits beurres aux petits œufs en chocolat. Lorsqu’elle m’a demandé si c’était possible d’avoir plutôt des sablés que des petits œufs, j’ai dit oui (moi j’aime bien les petits œufs, mais cela évitera que cela soit moi qui doive finir ces chocolats, ce n’est pas plus mal!). Cela nous a fait une occupation : le samedi matin, nous avons pâtissé toutes les deux. Nous n’avons pas acheté de formes spécifiques pour l’occasion, mais utilisé ce que nous avions déjà dans notre stock habituel : fleur, cloche, forme type « lu », cœur. Et nous avons façonné des lapins et des œufs (simples ovales découpés dans la pâtes). Nous avons décoré le tout avec des pépites de choco et des striures (couteau, cure dent) pour donner du relief.

Une fournée de muffins (pâte de quatre-quart aux pommes) en forme d’oeufs et de lapins ont suivi. Un gâteau simple, une vraie valeur sûre 😉

Donc pas de déchets type « kinder » cette année!

Pour le chocolat, nous aimons le bon chocolat. J’ai fait le choix du local : pas de la boulangerie du village cette fois (pas possible cette année), mais de l’une des localités environnantes, à savoir la boulangerie-pâtisserie de Marckolsheim où le papa d’Emma nous a régalés. Ce sont nos seuls « emballages » liés à Pâques.

Nous voulions encore réaliser des figurines en chocolat (Julia a eu des moules de Tata Christine et Tonton François), mais nous les ferons une autre fois, car nous avons préféré aller jouer au jardin après la matinée de cuisine.

Côté présentation et chasse dans le jardin

Côté présentation pour les cachettes dans le jardin, nous avons opté pour divers contenants car les petits beurres, je n’allais pas les mettre à même le sol – pour 2 min ça va, mais plus, et ce sont les fourmis qui rappliquent et tchao ton petit sablé !

Côté surprises : la chasse aux œufs de Julia.

Elle y a travaillé longtemps en peignant plusieurs après-midis. L’idée n’est pas venue de moi, mais d’elle-même, spontanément, en jardinant. Nous avons un très gros chantier au niveau du potager où la terre est très très caillouteuse (ce sont des cailloux avec un peu de terre, malheureusement). Toute chose est-il qu’en enlevant les gros cailloux avec moi et en nivelant le sol elle se baisse et me dit : ouah, trop bien, ça a la forme d’un œuf ! Et il y en a plein, des cailloux ovales, cela tombe bien !

Côté repas

A midi, cela a été apéro tiré en longueur. Pour le soir, nous avions envie de simplicité, une bonne pizza maison ! Toute chose est-il que de toutes manières, faisant au maximum nos courses dans un esprit zéro déchet, nous n’avons pas d’emballages plastiques, ou vraiment de manière très exceptionnelle. Essentiellement du vrac, du bocal en verre et du carton si le vrac n’est pas possible, les deux étant réutilisés (conservation, congélation ou bricolage pour le carton). J’aurai pu faire un bon repas de fêtes comme à Noel, même pour nous 3, mais j’avais bien plus envie de me poser et de me détendre.

Bilan :

Pâques n’a pas généré beaucoup de déchets chez nous :

C’est tout !

Quitter la version mobile